Album An enchanting garden - Ul liorzh vurzhudus

Eostig Kerchagrin

 

E Kerchagrin ’penn traoñ ar roz

’Weler eno ul liorzh gozh

 

Ganti ken nemet askol du

Fouliar, linad ha roz ludu

 

Hag en he c’hreiz un dervenn gozh

’Zoura ma daeloù deiz ha noz

 

Ouzh he skourr uhel ispilhet

Ur gaouidell alaouret

 

Enni un eostig marzhus

Mab ul loar-gann hag un heol ruz

 

Ken trist e gan, e vouezh ken flour

Ma tav an avel hag ar mour

 

Ma tav an avel hag ar glav

Ha ma c’halon faezh ’vit selaou

 

Gervel a ra, gervel a ra

A-lazh e gorf hep ehanañ

 

Hep ehanañ, a-bouez e benn

Gervel a ra e steredenn.

 

Denez

 

Le rossignol de Kerchagrin

 

Dans les brumes de Kerchagrin

On aperçoit un jardin

 

On n’y trouve plus que du chardon noir

Du lierre, des orties et des roses-cendres

 

En son milieu pousse un vieux chêne

Que j’arrose nuit et jour de mes larmes 

 

A sa plus haute branche

Une cage dorée est suspendue

 

A l’intérieur un rossignol prodigieux

Fils d’une pleine-lune et d’un soleil rouge

 

Son chant est si triste, sa voix si douce

Que le vent et la pluie se taisent

 

Que se taisent le vent et la pluie

Et mon coeur de battre pour l’écouter

 

Il appelle, il appelle

De tout son être sans s’arrêter

 

Sans s’arrêter, à tue-tête

Il appelle son étoile.

 

Denez