Apprendre à programmer une boîte à rythme soi-même

boîte à rythme

Une boîte à rythme est l’instrument de musique de prédilection de tous amateurs de percussion. Pour les novices ou professionnels en musique, cet instrument est toujours utile pour améliorer leur répertoire musical. Cependant, le mode d’emploi pour cette machine est un peu compliqué à comprendre. Nous vous expliquerons simplement ce qu’il faut savoir pour apprendre à programmer vous-même votre appareil.

Fonctionnement d’une boîte à rythme

Une boîte à rythme est constituée d’un séquenceur et d’un générateur de son ou synthèse sonore. Le séquenceur musical est la partie où les patterns sont préenregistrés. Un générateur de son vous permet de reproduire différentes séquences rythmées à partir des instruments de percussion.

Effectuez une approche rationnelle

On peut effectuer différentes séquences de sons rythmés tout en étant inexpérimentés. Il suffit d’avoir les bonnes données pour la programmation de votre boîte à rythme. Pour ce faire, vous devez apprendre à avoir une écoute active.

Vous devez repérer à l’écoute les différents sons émis par les instruments de percussion et leurs rôles dans une séquence de son. En vous appliquant sur le travail d’écoute, vous pouvez acquérir les bons réflexes à adopter lors de votre programmation. Il faut noter que cette approche rationnelle est valable pour tous instruments.

Programmer un « pattern »

Programmer un pattern ou un motif rythmique relève d’un bon sens de l’écoute et d’un peu de logique. Il n’est pas nécessaire de mélanger tous les instruments pour obtenir un bon pattern. Comme les boîtes à rythmes ne fonctionnent qu’avec des mesures simples (1er, 2, 3 et 4 temps), vous pouvez jouer là-dessus en fonction des instruments que vous aurez choisis.

Par exemple, vous pouvez alterner la grosse caisse sur le 1er et 3e temps, la caisse claire sur le 2e et 4e temps.

Il est possible de réaliser des mesures composées telles que 5, 7, 9 ou 11 temps sur la boîte à rythme. Ces mesures irrégulières s’obtiennent par l’enchaînement des mesures simples. À titre d’exemple, si vous souhaitez une mesure composée de 7 à 4 temps, vous pouvez la déstructurer en 2 parties.

Vous pouvez faire un montage de 4/4 temps avec un autre de 3/4 temps. Il est utile de préciser que ce type de montage n’influera pas sur la qualité du son produit.

Les modes d’enregistrement d’un pattern

Vous avez la possibilité d’enregistrer individuellement les motifs rythmiques comme les enregistrer en binômes. Quant à la procédure d’enregistrement, vous avez le choix entre un en temps réel ou un en pas à pas. À titre d’information, un « pas » est la plus petite subdivision de la mesure dans le temps.

Afin d’obtenir le meilleur pattern, l’enregistrement en temps réel est idéal. Cela dit, en cas de fausse note, il vaut la mieux corrigée dès le départ, dans la mesure où vous connaissez les paramètres mis en jeu dans votre pattern. L’enregistrement en pas à pas s’oriente plus vers le domaine technique.

Chaque note émise par un instrument peut être décomposée en « pas » par cet enregistrement. Vous pouvez alors enregistrer des séquences rythmées très complexes grâce à ce type d’enregistrement.

Les « sound trackers » et le song

Les « sound trackers » sont les pistes préenregistrées d’une boîte à rythme. Le « song » est l’ensemble des séquences rythmiques ou pattern. Il est parfois utile d’avoir des rythmes divers, car ceux-ci vous donneront une idée concrète sur le type de programmation à faire pour un « song ».

0
Musique 262 Commentaires fermés sur Apprendre à programmer une boîte à rythme soi-même