Comment gérer une banque de son de manière efficace ?

banque de son

Amateur de musique, vous avez à votre disposition une banque de son composé de plusieurs effets sonores, mais vous êtes quand même bloqué ? Avec Internet, il y a une multitude de sons et de bruits que vous pouvez télécharger gratuitement. Cependant, il y en a tellement que des fois pendant votre séance de création, soit vous n’arrivez plus à choisir, soit vous perdez votre temps à chercher. Alors pour remédier à cela, on vous montre comment gérer d’une manière simple votre sonothèque, afin de booster votre créativité.

Privilégiez la qualité

Au lieu de remplir votre base de données de bruits qui ne seront jamais utilisés, pensez d’abord à la qualité de votre sonothèque. Si un « effet » est tout à fait inutile, vous ne perdez rien en le supprimant définitivement.

Il y en a tellement de sons gratuits sur la toile, que souvent il arrive que les utilisateurs téléchargent compulsivement sans en exploiter toutes les données par la suite. Pensez aussi à faire le tri pour enlever ceux que vous n’aimez pas, vous n’aurez pas d’occasion de les placer dans vos réalisations. En plus de libérer votre disque dur, cela permet de gagner du temps précieux pendant vos sessions de composition.

Faites un classement intelligent

Au fil du temps, certains mélomanes arrivent à accumuler plus de 100 gigaoctets d’effets sonores. Pour s’y retrouver dans tout ce bazar, il faut faire une classification de manière intelligente, tout en renommant les fichiers.

Il n’existe pas de manière unique de répertorier les sons, chacun à ses goûts et son style. L’important est que lorsque vous créez de la musique, vous savez où vous pouvez trouver ce dont vous avez besoin.

On peut par exemple classifier les sons selon les générateurs :

  • Guitares
  • Pianos
  • Fx
  • Speech de personnes célèbres (genre « I have a dream » de Marthin Luther King)
  • Batteries et percussions

On peut aussi séparer les « loops », des samples one shot :

  • Loops: hardcore, rap, etc.
  • One shot: clash, hit hat, hat…

Rechercher le bon sample est à la fois agaçant et nécessite encore plus de temps. Cette tâche de rangement des sons vous prendra quelques heures au début, mais au final cela vous permet d’augmenter votre créativité sur le long terme et votre rapidité.

Comment gérer sa propre banque de son ?

Pendant votre session d’arrangement, vous allez utiliser plusieurs sons venant de diverse origine. Vous pouvez sampler un son d’orchestre, utiliser les enregistrements des sons d’oiseaux ou synthétiser des sons avec des instruments. Pour gagner plus de temps dans votre composition, vous pouvez préenregistrer les effets sonores dans votre banque de son.

En ce qui concerne les éléments indispensables, vous devez absolument inclure tous les éléments rythmiques composés par la batterie et les percussions. N’oubliez pas aussi les différentes voix, les speechs et les sons prélevés dans l’environnement. Enfin, enrichissez votre sonothèque des Fx, des kicks et des « Snares », que vous avez créés avec les logiciels de musiques que vous utilisez.

Cependant, ce n’est pas parce que vous avez un disque dur de plusieurs téraoctets que vous allez inclure tous les types d’effets que vous trouvez gratuitement sur Internet. Vous aurez simplement une sonothèque, surchargée et avec des éléments tout à fait inutiles.

 

0
Musique 307 Commentaires fermés sur Comment gérer une banque de son de manière efficace ?